Pudding aux figues et noix

Ici, on essaie de ne rien gâcher… Parfois, c’est assez dur. On a tous tendance à acheter trop ! Trop de légumes ou de fruits qui finissent par pourrir dans le réfrigérateur ou dans le panier à fruits…

Donc de plus en plus, nous essayons d’accommoder les restes. Et ce qu’on n’aime pas gâcher par dessus tout à la maison, c’est le pain ! Nous sommes très friands de pain, surtout quand je le réussis bien. Mais parfois, on laisse traîner un croûton pendant plusieurs jours, se disant tous les soirs : « je le ferai griller demain matin pour le petit déjeuner », et finalement, on ne le mange jamais !

Alors, j’ai pris les choses en main avec une recette de pudding ! Je n’en avais jamais fait, donc j’ai regardé plusieurs recettes pour avoir la base. Comme d’habitude, chacun a sa technique. Mais la plupart des recettes commençait par « trempez votre pain dans du lait chaud ». Avec ça, je me suis lancée dans ma recette de pudding aux figues et noix… Car les figues commençaient à se gâter aussi.

Pour ce pudding aux figues et noix, il me faut :

  • 250 g de pain rassi (AB.. entre parenthèses, car c’est du pain fait maison avec des produits bio… Ça marche avec n’importe quel pain !)
  • 500 ml de lait entier AB
  • 1 sachet de sucre vanillé AB
  • 80 g de sucre blond de canne AB (j’aurai pu en mettre un peu plus, le pudding était au final peu sucré… bon, mais un peu plus sucré l’aurait rendu plus gourmand)
  • 2 œufs PL
  • 3 figues noires AB
  • une dizaine de noix AB

Je commence par faire chauffer le lait tout doucement avec le sucre vanillé et le sucre. Inutile de le faire bouillir, il faut juste qu’il soit chaud et que les sucres soient fondus.

Pendant que ça chauffe, je coupe le pain rassi en petits morceaux… et là, j’ai eu de la chance de ne pas me couper ! Le pain était tellement dur, j’ai un peu galéré, il faut bien le dire. Si vous prévoyez de faire un pudding, pensez à couper votre pain avant qu’il ne soit trop rassi !

Je mets les « petits » morceaux de pain dans un saladier et je verse le lait sucré chaud dessus. Je laisse comme ça assez longtemps pour que le pain s’imprègne bien du lait et ramollisse le plus possible.

En attendant (ça peut prendre du temps), je prépare les fruits. Je lave les figues, enlève la queue, et les coupe en petits morceaux. Je casse les coquilles des noix et émiette ensuite les cerneaux.

Une fois que le pain est bien imbibé de lait, je le passe au mixeur. Bon là, souci… mon mixeur est définitivement vieux et ne mixe plus bien. En plus, il n’est pas étanche… je vous laisse imaginer la tête de mon plan de travail quand j’ai mis le mixeur en route et que le lait s’est échappé du bol ! Tout ça pour rien en plus, car il n’a rien mixé du tout !

Un peu paniquée, je me suis demandée comment j’allais terminer mon pudding. Et pis j’ai fait appel à « super-mixeur-plongeant » ! Celui qui me sert pour les soupes. Ce mixeur a été mon sauveur. J’ai un peu forcé sur certains morceaux de pain qui n’étaient pas encore assez imbibés de lait, mais j’en suis venue à bout ! Après mixage, j’obtiens un mélange assez épais de lait et de pain.

J’ajoute les œufs à ce mélange. Ça sent un peu le pain perdu vu que c’est la même base (pain, œuf, lait, sucre). Puis en dernier, j’ajoute les figues et les noix.

Je verse l’appareil dans un moule. Pas trop grand le moule pour cette quantité. Je l’ai mis dans un petit moule à kouglof. Puis j’enfourne 1 heure environ dans un four préchauffé à 170°C.

Pudding aux figues et noix

Je n’avais jamais mangé de pudding avant je crois. Eh bien, j’ai trouvé ça bon. C’est un peu étrange mais bon. On retrouve bien le goût du pain. Mais vraiment, un peu plus sucré, ça aurait été parfait.

Ce qui est bien, c’est qu’on peut le garnir de ce qu’on veut : fruits, pépites de chocolat, etc.

Je sais maintenant quoi faire avec mes restes de pain. Je n’en perdrai plus une miette !

6 commentaires

  1. TiCoeur

    Je ne connaissais pas non plus le pudding donc je pense que l’expérience valait le coup.

    Après, pour être honnête, j’espère qu’on finira le pain la prochaine fois. Car lorsqu’il sort du four, il est quand même nettement meilleur qu’en pudding!

    Et halte au gaspillage, il faut qu’on réduise notre fièvre acheteuse chez le fermier!

  2. Pingback: Praliné | La Cuisine de Niya

  3. Pingback: Tartine de pain perdu à la provençale - La Cuisine de Niya

  4. Pingback: Pudding aux pommes caramélisées [vegan] - La Cuisine de Niya

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.