Tarte aux reines-claudes (et un peu d’abricots)

Il y a quelques semaines, nous étions invités chez Nelly de Cuisine Téméraire pour un petit barbecue entre amis. Et de nombreux cuisiniers ont montré leur talent ce jour-là : Nelly d’abord avec son gaspacho carottes et lait de coco, son caviar d’aubergines (que je tenterai prochainement) et son cheesecake au chocolat (trop bon !), etc. Nous avons eu le droit également à une brioche à la farine de châtaigne et des petits fondants chocolat/crème de marrons.Autant dire que ce jour-là, nous nous sommes régalés !

Mais cela manquait un peu de dessert au fruits. Alors pour l’occasion, j’ai préparé une tarte aux reines-claudes… et un peu d’abricots car je n’avais pas assez de prunes !

J’ai réalisé une pâte sablée en suivant la recette de Christophe Felder dans son livre Pâtisserie !, leçon n°2. Je ne sais pas si c’était la pâte à faire pour ce genre de tarte, mais ça me convenait. Il faudrait demander aux autres convives si ça leur a plu (sauf à Ticœur, car je sais qu’il n’aime pas la pâte sablée). Je tenterai la prochaine fois une pâte brisée plutôt.

Alors pour réaliser ma tarte aux reines-claudes, j’ai eu besoin de :

  • 250 g de farine de blé T65 AB
  • 140 g de beurre doux AB
  • 100 g + 1 cs de sucre blond de canne AB
  • 1 jaune d’œuf AB
  • une vingtaine de reines-claudes PL (et 3 abricots PF)
  • 2 cs de chapelure
  • 2+1 cs de poudre d’amandes AB

Je commence par préparer la pâte. Dans un saladier, je tamise la farine et j’ajoute le beurre coupé en petits morceaux et le sucre. Je mélange le tout à la main afin d’incorporer le beurre aux ingrédients secs et le sabler (un peu comme la pâte à crumble).

J’ajoute ensuite le jaune d’œuf et je malaxe jusqu’à obtention d’une belle boule de pâte bien lisse.

J’emballe cette boule dans du film alimentaire et je la place au réfrigérateur quelques heures.

Pendant ce temps-là (enfin presque, il ne faut pas 3 heures pour laver et couper les fruits), je prépare les reines-claudes (et les abricots). Je les lave et les coupe en deux.

Dans un petit bol, je mélange les 2 cuillères à soupe de chapelure et les 2 de poudre d’amandes et je réserve.

Je sors ma pâte du réfrigérateur et je l’étale (tant bien que mal) sur mon plan de travail légèrement fariné pour obtenir une épaisseur de 3-4 mm. Puis vient le moment de mettre cette jolie plaque de pâte sur votre moule à tarte beurré. Et là commence la galère de la pâte sablée ! Vous savez quoi ? La pâte sablée, ça casse ! J’ai lutté pour chemiser mon moule. J’ai fait du rapiéçage un peu partout histoire d’avoir une pâte homogène. Je découpe l’excédent des bords, et je pique le fond avec une fourchette.

Sur mon fond de pâte, je verse le mélange chapelure/poudre d’amandes. Ça absorbe le jus des fruits pendant la cuisson. Puis je place mes fruits en cercles. La prochaine fois, je les serrerai un peu plus pour en mettre plus. Mais là, je n’en avais déjà pas assez, donc j’ai fait comme j’ai pu.

Sur le dessus, je saupoudre d’une cuillère à soupe de poudre amandes.

Et je mets au four pendant 35 minutes à 180°C. Directement à la sortie du four, je saupoudre d’une cuillère à soupe de sucre.

Tarte aux reines-claudes et abricotsPour moi, cette tarte fut un régal ! Pour Ticoeur moins, il a préféré (je ne l’en blâme pas vu que je l’ai beaucoup aimé aussi) le cheesecake au chocolat de Nelly.

Je participe au concours « rouge ou vert » du site Végémiam avec cette recette… Juste pour le fun et sans grande conviction car au final mes prunes ne paraissent pas si vertes sur la photo. Souhaitez-moi bonne chance quand même !

 

4 commentaires

  1. Pingback: Caviar d'aubergines | La Cuisine de Niya

  2. Pingback: Caviar d'aubergines [vegan] - La Cuisine de Niya

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.