Pain aux graines [vegan]

Dans ma folie du « fait-maison », j’avais pour habitude de faire mon pain dans ma machine à pain… mais avec de la farine faite exprès pour ça et avec le programme adéquat, donc sans grande inventivité.

Mais manger du pain plein d’air, de forme rectangulaire, qui laisse passer la confiture au travers le matin au petit déjeuner, on s’en lasse au bout d’un moment. Du coup, on avait repris l’habitude d’acheter du pain à la boulangerie du coin. Mais acheter du pain ne donne pas autant de satisfaction que de le faire soi-même.

Vous ai-je dit que j’avais découvert la fonction « pâte » de ma machine à pain ? Depuis, je passe des étapes dans la création du pain. J’ai commencé d’abord par finir la farine « à pain » que j’avais dans mon placard en ne faisant que la fonction « pâte » et en faisant cuire le pain ensuite au four traditionnel.

Aujourd’hui, je passe l’étape suivante en faisant mon pain avec de la farine « normale », des graines, etc, mais toujours en utilisant la machine à pain pour le pétrissage.

Ça donne ça :

  • 300 ml d’eau tiède
  • 8 g de sel fin PF
  • 500 g de farine T110 AB
  • 50 g de mélange de graines AB (j’ai utilisé un mélange de millet, lin brun, sésame, tournesol et pavot acheté chez La Vie Claire)
  • 21 g de « Lev’blé » AB (dont je vous ai déjà parlé pour ma pâte à pizza)
  • 1 pincée de sucre blond de canne AB (j’ai lu sur le site de Chef Simon que ça favorisait l’activation de la levure, mais je ne sais pas trop si cela marche avec le « lev’blé », donc j’ai mis « au cas où »)

Dans la cuve de la machine à pain, je mets tous les ingrédients dans l’ordre ci-dessus, et je lance le programme « pâte ».

1h30 plus tard, je sors la pâte de la machine, et je façonne ma boule de pain sur mon plan de travail fariné. Je la pose sur ma plaque de four recouverte de papier sulfurisé et je recouvre d’un saladier pour que ça reste au chaud.

Pendant le repos de la pâte, je fais préchauffer mon four à 240°C. Mon four chauffe vite, du coup, ma pâte n’a peut-être pas assez levée. Dans l’idéal, je pense qu’il faut laisser la boule sous sa cloche pendant 30 minutes environ.

Sur la plaque, je dépose un récipient (qui va au four) empli d’eau, je saupoudre d’un peu de farine le dessus du pain que j’entaille de quelques coups de couteau (vive les couteaux en céramique, car je galérais avant pour les entailles avec mon vieux couteau en inox qui pourtant coupe très bien), puis j’enfourne à 210°C pendant 40 minutes. La prochaine fois, je pense que je le laisserai 5-10 minutes de plus car avec Ticœur, on aime quand la croûte est bien cuite et croustillante.

Pain aux grainesPour les besoins de la photo, j’ai dû couper quelques tranches… et donc avec Ticoeur, on ne s’est pas privé pour le goûter. Lui ne le trouve pas assez salé. Moi je le trouve très bon (mais c’est peut-être aussi parce que c’est moi qui l’ai fait !). Au petit déjeuner demain matin, il sera très bon, grillé, avec du beurre salé et de la confiture (qui ne tombera pas dans des trous !)

Prochaine étape : s’affranchir totalement de la machine à pain et pétrir la pâte moi-même.

6 commentaires

  1. Bravo ! J’ai vendu ma machine à pain il y a quelques années, je me débrouille avec le crochet pétrisseur de mon robot et la cuisson au four qui est quand même mille fois meilleur et esthétique !

    Le mélange de graines que tu as utilisé a l’air d’être le même que celui que j’affectionne !

  2. Pingback: Petits pains sans pétrissage | La Cuisine de Niya

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.