Confiture de fraises Mara des Bois [vegan]

Les mamans et les mamies sont nos fournisseurs officiels de confiture maison. Mais depuis quelques temps, nous avons épuisé leur stock. Malheur ! Nous sommes obligés d’acheter de la confiture ! Elles sont bonnes quand même, mais ce n’est pas pareil. Ce n’est pas LA confiture de Maman (ou Mamy) !

En faisant mes courses de fruits la semaine dernière, j’ai vu de beaux petits cageots d’1 kg de fraises Mara des Bois. Et là, une seule idée en tête : faire mes confitures de fraises ! J’en achète 2, prise dans ma folie confiturière… sauf que…

Sauf que j’avais oublié que je n’avais pas de pots à confiture à la maison ! Dans le genre boulet, je suis forte. Me voilà donc repartie acheter des pots à confiture.

Maintenant que je suis équipée, je peux m’attaquer à ma confiture de fraises :

  • 1 kg de fraises Mara des Bois PF (de Bretagne pour être précis)
  • environ 70/75% du poids des fraises (une fois qu’elles sont équeutées et coupées) en sucre blond de canne AB (J’avais environ 950 g de fraises au final, j’ai mis environ 700 g de sucre)

La confiture, ce n’est vraiment pas compliqué à faire. Il faut juste beaucoup de patience.

Je m’y prends la veille. Je lave, égoutte, équeute et coupe les fraises en 2 ou 4 selon la grosseur de la fraise. Je les pèse et en déduis le poids de sucre qu’il me faut.

Je mets les fraises et le sucre dans une belle bassine en cuivre un wok (on fait avec ce qu’on a), je mélange et je laisse toute la nuit voire plus avec un couvercle. Les fraises vont rendre du jus et ça fait un beau sirop.

Le lendemain, j’entame la cuisson. Je mets d’abord sur feu assez fort jusqu’à ce que ça bout et que ça forme une petite écume. Puis je baisse à feu doux, je mélange de temps en temps, et je laisse cuire… 1h… 2h… Normalement, il faut enlever l’écume, mais c’est une chose que je n’arrive jamais à faire. Je trouve qu’on enlève la moitié de la confiture à chaque fois, donc je laisse tomber.

Pour savoir si la confiture est prête, il faut faire LE « Test ». Chacun a le sien. Moi je fais couler une goutte de confiture sur la paroi d’un mug. Si la goutte ne coule pas jusqu’au fond, c’est que c’est bon. Mais il reste à savoir à quelle vitesse cette goutte doit tomber ou non au fond.

Persuadée que ma confiture était à point, j’arrête le feu, et j’empote, déjà excitée à l’idée de lécher la casserole !

Confiture de fraises, première cuisson

J’obtiens 3 pots presque remplis.

Mais le lendemain, je me dis que quelque chose cloche. Ma confiture ne prend pas ! Elle est toute liquide, les fraises flottent à la surface (On le voit bien sur la photo). Pour le coup, ce ne sont pas les confitures les empotées !

Le surlendemain (je n’avais pas le temps le lendemain), me voilà repartie à remettre ma confiture dans le wok et à refaire cuire. Je recommence l’opération, sur feu un peu fort jusqu’à ébullition puis feu plus doux… mais moins doux que la première fois. Il faut que ça bouillonne un peu quand même ! Ce que ça ne faisait pas à la première cuisson, donc c’est pour ça qu’au bout de 2h de cuisson, ce n’était toujours pas cuit.

Au bout de 45 min environ, je refais le test de la confiture dans le mug, et là, elle se fige presque instantanément en haut ! Je me dis que cette fois-ci c’est bon, et je rempote.

J’obtiens 2 beaux pots bien remplis d’une confiture de fraises délicieuse !

Confiture de fraisesElle est pleine de morceaux de fraises, moi j’aime ça. Ticœur moins.

Mais qui a dit qu’il aurait le droit d’y goûter ?

3 commentaires

  1. Pingback: Crumble fraises nectarines | La Cuisine de Niya

  2. Pingback: Gâteau magique vanille myrtilles - La Cuisine de Niya

Laisser un commentaire