Tarte au chocolat [CAP Pâtisserie]

Elle m’a été réclamée… la voici ! Ma première recette réalisée en TP de CAP Pâtisserie !

Et en plus, une recette avec du chocolat ! Que demandez de plus pour bien débuter cette année pâtissière !

Ce qui est moins drôle dans les recettes que je vous présenterai venant du CAP, sauf si j’ai pu les refaire chez moi (ce que je serai obligée de faire un jour ou l’autre), c’est que ce ne sont ni des produits bio, ni locaux, ni forcément produits en France… En plus, on utilise des produits pas forcément très naturels. C’est le cas par exemple de la Trimoline que je ne connaissais pas du tout… Du sucre inverti. Notre professeur de pâtisserie définit ça comme du miel industriel… AAAAAAAHHHHHHHHH ! Quelle horreur !! Du miel industriel !! Pauvres petites abeilles !!

Mais bon, il va falloir que je fasse avec pendant quelques mois, en tout cas pendant mes semaines d’école (vu que je fais mon stage dans une pâtisserie bio qui n’utilise normalement pas ce genre de produits).

Voici donc la recette toute simple de la tarte au chocolat version CAP Pâtisserie.

Pour la pâte, nous avons réalisé une pâte sucrée :

  • 70 g de beurre doux
  • 1 g de sel fin
  • 70 g de sucre glace
  • 1 œuf (45 g environ… oui parce qu’on utilise aussi des ovo-produits… des œufs en bidon par exemple… AAAAAAAAAHHHHHHHHH !!… promis, j’arrête de crier pour aujourd’hui)
  • 150 g de farine de froment T55
  • 20 g de poudre d’amandes

Dans un saladier (enfin un cul-de-poule), je travaille le beurre en pommade.

J’ajoute le sel et le sucre glace et je crème le tout, c’est-à-dire que je mélange jusqu’à obtenir une sorte de crème, sans blanchir l’ensemble.

J’incorpore l’œuf puis le mélange farine et poudre d’amandes.

Je travaille la pâte légèrement pour qu’elle devienne homogène. Je l’aplatis sur du film alimentaire puis la recouvre entièrement et je réserve au froid pour pouvoir l’abaisser plus facilement. A cause du beurre qu’elle contient, cette pâte devient vite collante. Elle sera plus facile à travailler en étant bien froide.

J’abaisse ensuite la pâte sur mon plan de travail légèrement fariné et je fonce un cercle à tarte. (Je précise tout de suite que la photo de cet article ne correspond pas à la tarte réalisée lors de mon TP, mais aux mini tartelettes que j’ai faites avec le reste de pâte et de ganache faites pendant le TP).

Je refroidis une nouvelle fois… l’idéal serait dans une cellule de refroidissement, mais vu que personne n’a ça chez soi (je me trompe ?), on se contente du réfrigérateur pendant une bonne demi-heure je pense.

Je cuis à blanc : j’enfourne à 200°C puis je baisse la température à 160°C pendant une petite quinzaine de minutes. (Pour mes tartelettes, j’ai cuit 13 minutes).

Pendant la cuisson de la pâte, je prépare ma ganache au chocolat :

  • 200 g de crème liquide
  • 25 g de trimoline (la fameuse…)
  • 170 g de chocolat noir
  • 30 g de beurre doux

Dans une casserole, je mets la crème et la trimoline que je porte à ébullition.

Je verse l’ensemble sur le chocolat placé dans un saladier et je mélange avec une spatule (pas de fouet !)

Je laisse refroidir jusqu’à 40°C environ… inutile de sortir votre thermomètre de cuisine… on s’est servi de notre avant-bras pour tester, un peu comme je peux encore le faire pour tester la chaleur des biberons de Tibonhomme.

J’incorpore le beurre.

Je garnis le fond de tarte cuit et je place au réfrigérateur jusqu’à dégustation.

Tarte au chocolat

Ma tarte originale est visible sur mon compte Instagram… forcément, la photo n’est pas très réussie.

Malgré la trimoline, c’est une tarte au chocolat excellente ! La pâte est croquante, et la ganache au chocolat est sublime ! Je la retenterai sans produits « artificiels ».

3 commentaires

  1. Pingback: Tarte caramel aux fruits secs [CAP Pâtisserie] - La Cuisine de Niya

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.