Gelée de coings [vegan]

Il y a 2 ans, je vous proposais une recette de moelleux aux coings et cacao… en précisant que je ne voulais pas faire la traditionnelle gelée de coings… Et finalement, j’ai changé d’avis.

Ma copine de CAP, Anissa, m’a donné près de 3 kg de coings de son jardin… avec un parfum délicieux ! Le parfum est resté dans ma voiture pendant au moins 3 ou 4 jours après avoir apporté les coings chez moi.

Du coup, vu la quantité, je me suis lancée dans la gelée de coings. Je ne pensais pas que c’était aussi « facile » en fait. La gelée fait partie de ces recettes de cuisine qui font peur mais qui ne sont pas insurmontables !

Donc pour ma gelée de coings, j’ai d’abord utilisé :

  • 2950 g de coings PL
  • quelques litres d’eau (je ne sais pas combien exactement)

Je commence par nettoyer les coings qui ont encore leur pelage d’été. J’ai utilisé une lavette en microfibre humide pour retirer tout le duvet, ça marche super bien !

Je coupe ensuite les coings en 4 et je retire les trognons et pépins que je conserve précieusement, ils vont nous apporter la pectine nécessaire à la réalisation de la gelée !

Je coupe ensuite grossièrement les coings en morceaux que je place dans une grande marmite. Je les recouvre d’eau… c’est pour ça que je ne sais pas combien d’eau j’ai utilisé.

Dans un vieux collant mais bien propre bien sûr ! (ou autre tissu fin, ou étamine, ou gaze) je place les pépins et trognons… j’ai tout mis, même si je pense que les pépins seuls suffisent. Je ferme le bout de collant avec un nœud, et je le plonge dans la marmite.

Je fais cuire les coings jusqu’à ce qu’ils soient super moelleux.

Une fois cuit, je les égoutte dans un saladier pour récupérer le jus de cuisson, car c’est lui qui va nous servir pour la gelée ! Je conserve précieusement les coings cuits pour une prochaine recette !

Je filtre ce jus de cuisson avec un bout de collant aussi (ou étamine, ou gaze) pour retirer toutes les impuretés, et je le pèse pour déterminer le poids de sucre à ajouter.

J’ai donc obtenu :

  • 2050 g de jus de cuisson des coings
  • 1850 g de sucre blond de canne AB (normalement, c’est autant de sucre que de fruits, mais 1° je n’avais plus de sucre à la maison, 2° trop de sucre tue le sucre !)
  • 2 cs de jus de citron AB

Je mélange le sucre avec le jus de cuisson des coings et le jus de citron et je mets à chauffer tout en remuant jusqu’à ce que le sucre soit dissout totalement.

Je porte à ébullition et je laisse frémir près d’une heure en remuant de temps en temps ! Tout dépend de la quantité bien sûr. Je vous invite à faire le test de la goutte sur une petite assiette pour voir si votre gelée prend bien. Je ne m’amuse jamais à retirer l’écume… elle disparaît d’elle-même en général.

J’ai eu un petit contre-temps le jour où j’ai fait cette gelée de coings… Elle n’était donc pas assez cuite, trop liquide. Je l’ai remise à cuire environ 10 minutes après la reprise de l’ébullition, et elle était parfaite !

Gelée de coings

J’adore sa couleur et son goût… j’aurai presque pu mettre encore moins de sucre je pense.

A vos tartines !

Laisser un commentaire