Chouquettes | Pâte à chou [Un tour en cuisine]

Nous sommes dimanche matin… et devinez quoi ? Je participe à un tour en cuisine… Je dirai même plus : je participe au MAXI tour en cuisine !

Ce tour-là est un peu spécial. Un peu un appel à l’aide pour Miss Cuisine, la créatrice du site untourencuisine.com qui cherche des fonds pour continuer ses activités.

Donc tous les blogueurs culinaires inscrits sur ce site étaient invités à participer à ce maxi tour pour aider à faire connaître le site et le faire (sur)vivre (cf. l’article de son blog « Si vous voulez que les tours continuent« ).

Avec ma petite recette du jour, j’espère y contribuer. Cette fois-ci, aucun blog imposé, on pouvait faire la recette de notre choix. Alors quoi de mieux pour un dimanche matin qu’une petite douceur sucrée à partager : les chouquettes ! (Officiellement, je me contente de ma tartine et de mon thé ce matin !)

Les chouquettes… ralala, j’en mangerais des tonnes (bon, d’accord, c’est déjà ce que je fais quand j’en achète !)… mais c’est tellement cher ! 2,50€ les 100 g, 25€ le kilo !! (en moyenne, dans les boulangeries près de chez moi en tout cas). C’est abusé non ? Alors voilà, je me suis lancée.

Ce n’était pas la première fois que j’en faisais… et c’est la quatrième recette que j’ai testée du coup. Entre les fois où c’était beaucoup trop gras, d’autres où j’ai mis trop d’œufs donc la pâte était trop liquide… Définitivement, la pâte à chou n’était pas mon amie !

Mais le vent a tourné ! J’ai réussi ma pâte à chou, et donc mes chouquettes ! A moi les chouquettes par centaine ! Enfin, 82 exactement.. C’est le nombre que j’ai réussi à faire avec la recette suivante, piochée sur le site de Chef Simon :

  • 125 ml d’eau
  • 125 ml de lait entier AB
  • 80 g de beurre doux AB
  • 30 g de sucre blond de canne AB
  • 150 g de farine T55 AB
  • 3,25 œufs AB (C’est précis !.. normalement, c’est entre 3 et 4 pour cette recette)
  • sucre en grains (encore un ingrédient que je ne trouve pas en bio, snif !)

Dans une casserole, je verse l’eau et le lait. J’ajoute le sucre et le beurre coupé en morceaux. Je mets sur feu moyen jusqu’à ébullition.

Hors du feu, j’incorpore la farine d’un seul coup et je mélange rapidement avec une spatule.

Lorsque j’obtiens une boule de pâte homogène, je remets sur feu moyen pour dessécher la pâte. Lorsque la pâte commence à laisser une pellicule dans le fond de la casserole, je la débarrasse dans le bol de mon robot muni de la feuille.

J’ajoute les œufs un par un ! Après le premier œuf, je fais tourner le robot de vitesse 1 au début à la vitesse 4 jusqu’au mélange complet de l’œuf. Et je renouvelle de la même façon pour le deuxième et le troisième œufs. Je vérifie si ma pâte forme une pointe avec mon doigt (voir les photos de Chef Simon). Ce n’était pas encore tout à fait le cas pour moi avec les 3 œufs. Donc j’ai battu le dernier en omelette, et j’ai ajouté une toute petite partie de l’œuf (environ un quart à vue de nez). J’ai repris le mélange avec le robot… et cette fois-ci c’était suffisant. Tout dépendra de la taille de vos œufs. C’est pour ça qu’il faut bien les incorporer l’un après l’autre.

Je mets la pâte à chou dans une poche munie d’une douille d’environ 1 cm de diamètre et je dresse mes petits choux sur une plaque recouverte de papier de cuisson. Avec un doigt trempé légèrement dans l’eau (normalement, c’était de la dorure, mais je n’ai pas lu correctement la recette au départ…), je rabats les pointes formées avec la poche à douille puis je parsème de sucre en grains. (Là, il faudra qu’on m’explique comment on fait exactement, car au final, on se retrouve parfois avec des chouquettes qui n’ont quasi pas de sucre dessus… ça ne tient pas bien).

J’enfourne dans un four préchauffé à 200°C sans chaleur tournante pendant 25 minutes environ. Je vérifie bien la cuisson sur la fin car mes chouquettes ont eu tendance à cuire plus au fond du four que devant.

ChouquettesAu final, elles n’étaient pas mauvaises, elles ont bien gonflées, mais elles étaient un peu épaisses… Je n’ai pas totalement vaincu la pâte à chou…

Mais on se retrouvera ! Je l’aurai un jour, je l’aurai ! (comme dirait l’autre)

3 Comments

  1. Pingback: Salambos [CAP Pâtisserie] - La Cuisine de Niya

Laisser un commentaire